Travailler par fortes chaleurs : ce que doivent savoir les salariés

Publié le 06.07.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Fatigue, sueur, déshydratation, coup de chaleur... Alors que les températures sont parfois très élevées en ce moment, retrouvez sur le site web de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) l’ensemble des recommandations à suivre en période de chaleur.

Les employeurs doivent en particulier être en capacité de répondre aux recommandations suivantes :

·         adapter dans la mesure du possible les horaires de travail (début d’activité plus matinal, suppression des équipes d’après-midi...),

·         organiser des pauses supplémentaires et/ou plus longues aux heures les plus chaudes, si possible dans une salle plus fraîche,

·         mettre à la disposition des personnels des moyens utiles de protection (ventilateurs d’appoint, brumisateurs d’eau minérale, stores extérieurs, volets...),

·         mettre à la disposition des salariés des sources d’eau potable fraîche (trois litres d’eau au moins par jour et par travailleur sur les chantiers du BTP en cas de vague de chaleur par exemple),

·         informer tous les travailleurs des risques, des moyens de prévention, des signes et des symptômes du coup de chaleur (document établi en particulier par le médecin du travail),

·         surveiller la température ambiante.

Pour rappel, la plateforme téléphonique « Canicule info service » est accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures). 

Sur Service-public.fr

Vague de chaleur : les recommandations du ministère

Santé, sécurité et conditions de travail


Pour en savoir plus

Ajouter un commentaire